Ei-iE

Droits syndicaux

Projecteur sur

Les syndicalistes font bien trop souvent l’objet d’attaques de la part de gouvernements répressifs. Chaque année, nombre d’entre eux·elles sont victimes de violences, d’arrestations et d’emprisonnements, de tortures et même d’assassinats. Les dirigeant·e·s syndicaux·ales du secteur de l’éducation sont pris·es pour cibles par des gouvernements non démocratiques qui cherchent à avoir la mainmise sur l’éducation et à priver les enseignant·e·s et les personnels de soutien à l’éducation de leurs droits.

Même dans les pays démocratiques, de nombreux·euses travailleur·euse·s de l’éducation se voient refuser le droit d’adhérer à des syndicats et/ou de participer à des négociations collectives. Et lorsque la négociation existe, sa portée peut être limitée par les gouvernements. En outre, les enseignant·e·s et les personnels de soutien à l’éducation se voient refuser le droit de grève.

L’Internationale de l’Éducation soutient également le droit des élèves et étudiant·e·s à se syndiquer et à rejoindre la lutte pour des communautés plus inclusives et plus démocratiques.

En étroite collaboration avec nos organisations membres, d’autres syndicats mondiaux et des réseaux de défense des droits humains, nous utilisons des mécanismes de contrôle aux niveaux national, régional et mondial pour assurer le respect des droits et des normes et garantir l’efficacité du dialogue social.

Les actions de solidarité entre nos membres du monde entier sont un outil puissant pour faire avancer les droits sur toute la surface de notre planète.

Conférence internationale du Travail, 112e Session (3-14 juin 2024)

Vous trouverez ci-dessous des informations sur la Conférence annuelle de l’Organisation internationale du Travail (OIT), et sur les possibilités pour les syndicats d’enseignant·e·s de participer à cette conférence, soit via leur fédération syndicale nationale, soit via l’IE. L’OIT est le seul organisme tripartite de l’ONU, c’est-à-dire que ses intervenants sont des représentant·e·s de gouvernements, d’organisations d’employeurs et d’organisations de travailleurs. Chaque délégation nationale est tripartite.

La Conférence internationale du Travail (CIT), qui se tient chaque année en juin à Genève, joue un rôle à la fois politique et technique. Elle constitue un forum où sont débattues les nouvelles priorités politiques et où les normes internationales du travail sont adoptées et leur mise en œuvre supervisée.

Les syndicats de l'éducation ont la possibilité de participer à la CIT, soit via leur fédération syndicale nationale, soit via l’Internationale de l’Education (IE).

L’ordre du jour et les dispositions spécifiques de la 112e session de la CIT peuvent être consultées ici.

Participation

L'IE a développé un manuel détaillé dans le but d'aider les syndicats de l'éducation à utiliser les instruments de supervision des droits, le chapitre 2 étant spécifiquement consacré à l'OIT. Ce chapitre vise à doter les syndicats des connaissances et des stratégies nécessaires pour comprendre les méandres des procédures de l'OIT.

Ces dernières années, le nombre de représentant·e·s de syndicats de l'éducation dans les délégations de travailleurs a augmenté. Si vous faites partie de la délégation des travailleurs de votre pays, veuillez en informer l'IE, car nous souhaitons faciliter la coordination des représentant·e·s des syndicats de l'éducation durant la Conférence.

Si vous souhaitez participer à la CIT de cette année, veuillez contacter votre centrale syndicale nationale pour être désigné·e délégué·e des travailleurs. Vous pouvez également demander un siège au sein de la délégation de l'IE. Notez que ni l'IE, ni l'OIT ne peuvent fournir d'assistance financière. Faire partie de la délégation de l'IE ne confère qu'un statut d'observateur sans droit de parole, conformément au statut d'observateur de l'IE auprès de l'OIT. La délégation de l'IE peut accueillir un maximum de deux représentant·e·s par organisation, dont au moins une femme.

Thèmes de discussion lors de la 112ème conférence

Points de l’ordre du jour I et II: Rapport du Directeur général et Programme et Budget

Discussion du rapport du Directeur général de l'OIT, Gilbert Houngbo, et adoption des programme et budget. Comme chaque année, le Secrétaire général de l'IE (ou un·e de ses représentant·e·s) prononcera un discours. Le Directeur général soulignera l'importance de la justice sociale mondiale et l'appel en faveur d'un nouveau contrat social. Le 13 juin, l'OIT accueille le premier forum de la Coalition mondiale pour la justice sociale. L'IE soulignera le rôle de l'éducation de qualité dans la justice sociale et présentera les recommandations récemment adoptées par le Groupe de haut niveau du Secrétaire général des Nations Unies sur la profession enseignante.

Point de l’ordre du jour III: Informations et rapports sur l’application des conventions et recommandations

La Commission de l'application des normes (CAN) examine les violations des droits du travail. Elle examine 25 pays sélectionnés sur base du rapport annuel de la Commission d'experts de l'OIT, en invitant leurs gouvernements à fournir des informations. La CAN formule ensuite des recommandations, invitant les gouvernements à prendre des mesures spécifiques ou à accepter les missions ou l'assistance technique de l'OIT. La liste finale des 25 pays sera adoptée le 3 juin 2024. En outre, le Comité discutera d'une étude spéciale sur l'administration du travail le 4 juin.

IV. Protection contre les dangers biologiques dans le milieu de travail (action normative, première discussion)

Consultez le rapport de l’OIT ici.

V. Discussion récurrente sur l’objectif stratégique des principes et droits fondamentaux au travail

Le comité examinera les tendances, les défis et les domaines de progrès dans le cadre général du plan d'action et en référence à la Stratégie intégrée relative aux principes et droits fondamentaux au travail 2017-2023, afin d'évaluer l'action de l'OIT et de déterminer les priorités futures. Consultez le rapport de l’OIT ici.

VI. Le travail décent et l’économie du soin (discussion générale)

Le travail décent et l'économie du soin touchent aux efforts de l'IE pour améliorer les conditions de travail décentes pour les travailleurs et travailleuses du secteur des soins, qui comprennent les enseignant·e·s et les éducateur·rice·s de la petite enfance. Consultez le rapport de l’OIT ici.

VII. Abrogation de quatre conventions internationales du travail

Consultez le rapport de l’OIT ici.

Cette année, le secrétariat de l’IE suivra spécifiquement les points I, III, V et VI.

Conférence internationale du travail

  1. Les droits syndicaux sont des droits humains 11 juin 2024

    L’Internationale de l’Éducation demande à l’OIT de veiller à la mise en œuvre des recommandations de l’ONU sur la profession enseignante

    A l’occasion de la 112e session de la Conférence internationale du travail, Haldis Holst, Secrétaire générale adjointe de l’Internationale de l’Éducation, a appelé à de meilleurs salaires et conditions de travail pour remédier à la pénurie mondiale d’enseignant·e·s. Elle a également appelé à la mise en œuvre des recommandations historiques...

    En lire plus L’Internationale de l’Éducation demande à l’OIT de veiller à la mise en œuvre des recommandations de l’ONU sur la profession enseignante
  2. Les droits syndicaux sont des droits humains 5 juin 2024

    Conférence internationale du Travail : une délégation de l’Internationale de l’Éducation présente pour défendre les droits des enseignant·e·s

    Une délégation de l’Internationale de l’Éducation (IE) participe à la 112e session de la Conférence internationale du Travail, organisée du 3 au 14 juin. La conférence annuelle de l’Organisation internationale du Travail (OIT) accueille ainsi 69 enseignant·e·s et professionnel·le·s de l’éducation représentant 35 pays.

    En lire plus Conférence internationale du Travail : une délégation de l’Internationale de l’Éducation présente pour défendre les droits des enseignant·e·s
  3. Lutter contre la commercialisation de l’éducation 9 juin 2023

    Les enseignant∙e∙s ont un rôle clé à jouer dans le processus de dialogue social pour un enseignement public de qualité

    L’éducation est un droit humain fondamental et un facteur clé du développement durable. Garantir une éducation de qualité pour tou∙te∙s suppose, toutefois, comme condition préalable la reconnaissance et le soutien de la profession enseignante.

    En lire plus Les enseignant∙e∙s ont un rôle clé à jouer dans le processus de dialogue social pour un enseignement public de qualité
  4. Les droits syndicaux sont des droits humains 8 juin 2023

    Le personnel enseignant répond présent à la 111e Conférence internationale du Travail de l’Organisation internationale du Travail

    L’Internationale de l’Éducation (IE) est la voix des enseignant·e·s et des personnels de soutien à l’éducation dans le monde. À ce titre, l’IE défend une éducation de qualité pour tous les individus, la justice sociale, la démocratie, ainsi que les droits et libertés professionnels. Raison pour laquelle l’Internationale de l’Éducation...

    En lire plus Le personnel enseignant répond présent à la 111e Conférence internationale du Travail de l’Organisation internationale du Travail
  5. Normes et conditions de travail 15 juin 2022

    L’Internationale de l’Éducation réaffirme le rôle crucial du dialogue social pour des systèmes éducatifs de qualité

    Dans son intervention devant l’Organisation internationale du Travail (OIT), la secrétaire générale adjointe de l’Internationale de l’Éducation, Haldis Holst, a souligné la nécessité du dialogue social pour établir des politiques éducatives et garantir des conditions de travail décentes à l’ensemble du personnel de l’éducation.

    En lire plus L’Internationale de l’Éducation réaffirme le rôle crucial du dialogue social pour des systèmes éducatifs de qualité
Plus: Conférence internationale du travail

Nouvelles

  1. Les droits syndicaux sont des droits humains 31 mai 2024

    Guatemala: des leaders syndicaux de l’éducation cibles d’attaques pour avoir défendu l’éducation publique de qualité

    Le Comité régional de l’IE pour l’Amérique latine (IEAL) a écrit au gouvernement du Guatemala pour protester contre la persécution dont sont victimes les dirigeants et dirigeantes du syndicat des travailleurs et travailleuses de l’éducation du Guatemala (STEG - Sindicato de Trabajadores de la Educación de Guatemala).

    En lire plus Guatemala: des leaders syndicaux de l’éducation cibles d’attaques pour avoir défendu l’éducation publique de qualité
  2. Réaliser l’Objectif de développement durable 4 28 mars 2024

    Palestine : les syndicalistes appellent à mettre fin à la guerre face à la situation catastrophique

    « Après 173 jours de guerre à Gaza, plus de 32.414 personnes ont été tuées, plus de 74.787 ont été blessées et plus de 10.000 sont portées disparues. Plus de 5.826 élèves et 264 enseignantes et enseignants ont perdu la vie, tandis que 9.570 élèves et 960 enseignantes et enseignants...

    En lire plus Palestine : les syndicalistes appellent à mettre fin à la guerre face à la situation catastrophique
  3. Lutter contre la commercialisation de l’éducation 6 mars 2024

    Mexique : le SNTE célèbre 80 ans d’engagement en faveur de l’enseignement public

    L’Internationale de l’Éducation a adressé ses plus vives félicitations au Syndicat national des travailleur·euse·s de l’éducation (Sindicato Nacional de Trabajadores de la Educación, SNTE) du Mexique à l’occasion de son 80e anniversaire.

    En lire plus Mexique : le SNTE célèbre 80 ans d’engagement en faveur de l’enseignement public
  4. Les droits syndicaux sont des droits humains 20 février 2024

    Tanzanie : les dirigeants syndicaux libérés de prison remercient l’Internationale de l’Éducation et ses organisations membres pour leur solidarité

    Les dirigeants du syndicat tanzanien de l’éducation qui avaient été arrêtés ont été libérés après que l’Internationale de l’Éducation (IE), le bureau régional africain de l’IE et des syndicats membres dans les pays de la région se sont mobilisés rapidement pour prendre leur défense.

    En lire plus Tanzanie : les dirigeants syndicaux libérés de prison remercient l’Internationale de l’Éducation et ses organisations membres pour leur solidarité
  5. Normes et conditions de travail 6 février 2024

    France : une action syndicale dans la durée contre l’effondrement de l’enseignement public

    Une colère profondément ancrée et un attachement à l’École publique. C’est ce que les enseignant∙e∙s français∙e∙s en grève démontrent par leur semaine d’action et le lancement d’une pétition intersyndicale pour demander l’abandon des mesures du ‘choc des savoirs’.

    En lire plus France : une action syndicale dans la durée contre l’effondrement de l’enseignement public
Plus: Nouvelles

Ressources

Name Date Type Lang

Manuel pour les droits syndicaux

Toolkit
8 décembre 2022 file Télécharger